Dominique Olivier
Dominique Olivier
Le 11/05/2020 à 14:54
ho'oponopono selon Gilles Delieuze

ho'oponopono selon Gilles Delieuze

Pratique de ho’oponopono selon Gilles Delieuze.

Ho’oponopono est une technique de libération énergétique qui nous vient de Hawaï, plus généralement de l'ensemble du pacifique sud.

C’est une technique issue d'un chamanisme ancestral, qui a été remise au goût du jour par le docteur Len et vulgarisée par Joe Vital.

Aujourd'hui on découvre sur internet, dans des livres, à travers des stages, des formations, différentes manières de procéder pour appliquer ho’oponopono et Gilles pense que toutes sont justes et correspondent à des personnes différentes, à des moments différents.

Ho’oponopono c’est avant tout un concept de responsabilités globales.

"Je suis 100% responsable de tout ce qui arrive dans mon monde et la vie est un immense palais des glaces. Les autres ne sont que des miroirs, ils ne font que réfléchir ce qui se trame à l'intérieur de moi. Sinon cela n'existerait pas dans mon monde ou cela n'aurait aucun écho". Mais ces miroirs, ils ne sont pas forcément directs. Ce n'est pas parce que je vis une agression à l'extérieur que je suis forcément un agresseur à l'intérieur de moi. 

Cela peut être le cas, je peux avoir ma part d'agressivité, mon guerrier intérieur qui se manifeste, mais ça peut être aussi un miroir indirect et je vis de l'agressivité jusqu’à ce que j’en vienne à libérer cette mémoire de proie que je porte. 

Parce que j'ai peut-être été victime moi-même dans cette vie, mais c'est peut-être une mémoire qui remonte à une vie karmique, une mémoire transgénérationnelle que j’hérite de ma famille, une croyance que la vie est hostile, que l’homme est teigne pour l'homme par exemple. Une peur peu importe au fond. 

Je suis conditionné quel que soit son conditionnement et donc du coup l'ensemble de ma vision du monde change, et j'attire à moi en créateur les objets de mes croyances, de mémoire et de mes peurs. Si je me libère à l'intérieur de moi, ce miroir ne peut plus réfléchir ça à l'extérieur.

Mais ce miroir en quelque sorte est neutre donc je ne vais pas travailler par rapport à l'extérieur mais par rapport à l'image que réfléchit ce miroir et qui est une image intérieure, je reviens au centre, à l'intérieur de moi, pour nettoyer me mettre en paix et me libérer.

Ho’oponopono littéralement, cela veut dire remettre droit, remettre en ordre remettre dans son état d'harmonie originelle.

C’est donc remettre l'état d'harmonie originelle à l’intérieur de nous-même.

Et ho’oponopono cela se fait à travers 4 étapes qui sont : je suis désolé, pardon, merci, je t'aime.

Et ces 4 étapes, ne font pas vraiment pas avec le cerveau, avec le mental et avec l’égo, Bien au contraire, c'est un dialogue très intérieur, très profond, entre les différentes parts de soi, les parts émotionnelles, notre enfant intérieur et notre divinité. Et nous n'avons pas besoin de savoir ce que nous libérons, et ça c'est difficile pour nous qui avons l'habitude dans cette société de vouloir tout comprendre, savoir, analyser en entretenant la croyance que la connaissance est libératrice. 

Et pour autant combien rencontrons nous chacun des personnes qui nous disent : « oui je sais, je connais les tenants et les aboutissants, je sais pourquoi je vis cela mais pour autant je n'arrive pas à me libérer de cette dépendance ou de cette croyance ou de cette peur, pourtant j'ai bien compris quel était son origine et ce pourquoi je la vivais », et de la même manière nous croyons tous certaines personnes qui comme par magie, se libèrent sans avoir forcément exploré, compris toutes les facettes de cette problématique, mais qui s'autorisent pourtant à libérer, à l'offrir à la lumière et à la transmuter. 

En réalité nous sommes des êtres multidimensionnels et nous pouvons faire avec les différentes par de nous certaines résolutions, certaines guérisons se font à d'autres niveaux de conscience.

Si nous avons besoin d'une prise de conscience, pour que la libération se fasse, ayons foi dans le fait qu’elle se fera cette prise de conscience, mais dans la grande majorité des cas, nous pouvons nous épargner de nous parasiter avec toutes ces données consciemment et de laisser notre subconscient, notre moi profond, et notre divinité œuvrer en leur déléguant pleinement ce qu’elles savent faire avec beaucoup de talent. 

Œuvrons donc avec les différentes parties de nous, sans sombrer dans le besoin de contrôle de notre mental qui aime à vérifier chaque étape et à contrôler tout le processus. Au contraire faisant confiance à toutes les parts de soi, et faisons confiance à la vie, à l'univers entier pour être exaucé notre libération dans la légèreté dans la paix, la joie et l’inconditionnalité.

 

À propos de l'auteur

Je suis coach financier depuis 2017 j'accompagne les thérapeutes, coachs et fonctionnaires.

Commentaires

Publier un commentaire

Les autres articles

Croyances limitantes et libération- Protocole

Croyances limitantes et libération- Protocole

4 Grosses croyances limitantes à l'abondance

Lire plus

un chemin vers la réalisation de soi

un chemin vers la réalisation de soi

un chemin vers la réalisation de soi, vers la réalisation d’objectifs personnels.

Lire plus

Invitée à l'émission ALLO DOCTEUR FR5

Invitée à l'émission ALLO DOCTEUR FR5

Comment peut-t'on être invitée à participer à une émission ?

Lire plus

Méditation en milieu professionnel mon expérience

Méditation en milieu professionnel mon expérience

Mon expérience : méditation dans l'administration

Lire plus

Invitée du café quantique par Olivier StarOne

Invitée du café quantique par Olivier StarOne

Invitée du premier café quantique autour de Joe Dispenza

Lire plus

Protocole ho'oponopono

Protocole ho'oponopono

Protocole nettoyage de mémoires selon ho'oponopono imaginé par Dominique OLIVIER

Lire plus